Menu Fermer

Histoire du football [CRITIQUE]

Votre avis sur ce livre ?
Histoire du football Couverture du livre Histoire du football
Paul Dietschy
Soccer
Librairie Académique Perrin
29 avril 2010
619

Codifié par l'Angleterre triomphante au soir du XIXe siècle, le football est devenu le sport le plus populaire du monde. Or, son histoire reste largement méconnue. Comment sont nés clubs, fédérations et compétitions internationales ? Quand et pourquoi ont été fixées les règles concernant le nombre de joueurs ou la dimention du ballon, en passant par les cartons jaunes et rouges, les corners ou le point de penalty ? Quelles ont été les grandes évolutions tactiques et techniques du jeu, dribbles ou coup de tête ? C'est à toutes ces questions, et à bien d'autres encore, que répond cet ouvrage sans précédent, appuyé sur une documentation inédite, provenant en particulier des archives de la FIFA. On y découvrira naturellement le roman vrai des grands clubs - Ajax, liayern, Liverpool, Saint-Etienne, Real, Barcelone -, des entraîneurs charismatiques et des joueurs d'exception tels Puskas, Di Stéfano, le roi Pelé, Cruyff, Maradona, Kopa ou Platini. Mais on y apprendra aussi beaucoup sur l'instrumentalisation du football par les totalitarismes et les liaisons dangereuses avec l'argent roi, décuplées par la télévision. A l'heure du déclin des idéologies et des liens collectifs, le football fait office de religion civile où s'exacerbe le sentiment d'appartenance. Sport de tous les excès, il conjugue les paradoxes : tentation individualiste et esprit d'équipe, fraternité sportive et déchirements nationalistes, impératifs de gestion et dérives de la spéculation, égalité théorique du jeu et inégalité réelle des équipes. En résumé, il en dit beaucoup sur notre histoire en général et sur la mondialisation en particulier.

LA CRITIQUE

10 chapitres et moins de 600 pages pour raconter l’histoire du sport le plus populaire de notre société, c’est un immense défi relevé par Paul Dietschy, historien du sport. Cette Histoire du football est-elle réussie ?

L’historien nous offre un panorama de l’histoire du football. Il revient dans un premier temps aux origines de ce sport en énumérant ses ancêtres et la création du sport en quelques paragraphes très bien écrit. Paul Dietschy va également s’intéresser aux premières heures du football dans les collèges anglais, les premiers matchs et les premières règles. Ensuite, il va nous en apprendre plus sur la découverte du sport par le reste du monde, de l’Irlande à l’Inde en passant par l’Afrique du Sud, soit des pays où l’influence anglaise a été très importante dans la découverte du ballon rond. Le chapitre 3 nous présente surtout sa place dans la Première Guerre Mondiale, mais est également une longue explication de l’influence grandissante du football qui surpasse petit à petit les sports les plus pratiqués au début du XXe siècle – la gymnastique, le tennis et le vélo principalement. L’arrivée du professionnalisme et l’opposition entre la  FIFA et le CIO dans l’organisation des grands événements footballistique au tournant des années 1920-1930 est peut-être l’un des chapitres les plus important de cet ouvrage. Puis l’Italie de Mussolini, l’Allemagne d’Hitler et les autres dictatures font l’objet d’un chapitre, tant le football a souffert de la dimension politique et de propagande de ces régimes politiques. Le chapitre suivant consacré aux révolutions sud-américaines rempli le même rôle, même si l’auteur, bien aidé en cela par des sources abondantes, démontre que si les objectifs sont les mêmes, ils ne sont pas atteints de la même façon.

« Bien vite, les rencontres disputées sur leur sol par les champions argentins vainqueurs de la Libertadores se déroulèrent dans une atmosphère enflammée. A tel point que le Racing de Buenos Aires, vainqueur de l’édition 1967 face au Celtic Glasgow, après un match d’appui joué à Montevideo, fut qualifié par le journaliste François Thébaud, directeur-fondateur du Miroir du football, de ‘’champion du monde de la violence, de la tricherie et de la simulation systématiques’’. »

Après avoir parlé du football par le haut, celui de l’utilisation par les élites, Paul Dietschy va évoquer le football par le bas, celui des dominés et des opprimés. Dans ce chapitre, l’historien évoque en réalité l’histoire du football africain, utilisé dans un premier temps par les colons afin de maintenir une discipline au sein des pays colonisés. L’histoire est complexe, mais une nouvelle fois, l’auteur nous abreuve d’informations et de documents. Après ce détour par le continent africain, l’auteur revient en Europe afin d’écrire l’histoire du football sur notre continent à partir de la date de création de la Coupe du Monde en 1928 et surtout des Coupes Européennes.

C’est seulement une fois peint ce tableau géographique des continents que Paul Dietschy, en historien français du football, va donc écrire sur le football en France, à travers l’histoire du Havre, le premier club de football français crée en 1872, l’épopée des Verts un siècle plus tard et encore tant d’autres histoires.

Le dernier chapitre est centré sur le football contemporain et l’ère du football business, les prémices des événements télévisuels, mais également de la place des supporters dans cette nouvelle période de l’histoire du football, à travers leur revendication et leurs prises de positions et de décisions dans les clubs. Enfin, la Prolongations, le véritable dernier chapitre qui sert d’essai, s’intéresse au futur du football, les différents chantiers à travailler et les pistes de réflexions à étudier.

 

Les chapitres

Chapitre 1 : Le jeu de l’Angleterre victorienne

Chapitre 2 : La première mondialisation du football

Chapitre 3 : De la guerre totale au spectacle des masses

Chapitre 4 : Professionnalisme et premières Coupe du Monde

Chapitre 5 : A l’ombre des dictatures

Chapitre 6 : Les révolutions sud-américaines

Chapitre 7 : La revanche des dominés

Chapitre 8 : L’Europe du football

Chapitre 9 : L’exception française

Chapitre 10 : Le football contemporain

Prolongations. Le IIIe siècle du football

 

Avis de la rédaction

On se plaint souvent du manque de publication en langue française autour du sport, notamment du football, comparé à ce qui peut se faire outre-Manche. L’Histoire du football présentée aujourd’hui est un ouvrage indispensable et n’a vraiment rien à envier de ce que l’on peut trouver ailleurs.

Il s’agit ni plus ni moins que de la bible en français sur l’histoire du football. Si l’on retrouve des histoires connues de tous, Paul Dietschy nous livre des informations supplémentaires et parfois assez drôle autour d’événements majeurs. On découvre de nouvelles histoires, on en redécouvre parfois d’autres, toujours avec un plaisir certains. Le livre se lit facilement, même si le style universitaire peut rebuter à certains moments. Heureusement, l’auteur est un passionné de sport et de football, et sa plume est plutôt agréable.

Les chapitres sont bien équilibrés, et tout le monde y trouvera son bonheur. Vous aimez le football sud-américain ? Le chapitre 6 est fait pour vous. Vous vous intéressez seulement au football français ? Le chapitre 9 vous plaira. Vous souhaitez en savoir plus sur l’origine du football ? Rendez-vous au premier chapitre. Et puis, pour ceux qui veulent simplement en savoir plus sur le people’s game, cette lecture est faite pour vous. En lisant cet ouvrage, vous comprendrez aisément que le football est plus qu’un simple sport et qu’il est un sujet d’étude à part entière.

L’ouvrage est donc une porte d’entrée formidable sur l’histoire du football, un livre que tout passionné se doit d’avoir dans sa bibliothèque.

 

Histoire du Football

12€
9

Intérêt football

9.0/10

Style

10.0/10

Accessibilité

8.0/10

2 Comments

  1. Ping :Oriundi au service de Mussolini

  2. Ping :Une première historique - Folk Football

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *