Le business des droits TV du foot. Enquête sur une bulle explosive [CRITIQUE]

FavoriteLoadingAjouter à ma liste
Le business des droits TV du foot Couverture du livre Le business des droits TV du foot
Pierre Maes
Enquête
FYP
8 March 2019
165

L'escalade ininterrompue des droits TV du foot semble irréversible. Cette surenchère entraîne des coûts de plus en plus importants pour les téléspectateurs. Elle pousse les fans vers des solutions illégales, telles que les offres IPTV ou les sites de streaming. Comment en est-on arrivé là? Cette bulle va-t-elle exploser ? Cet ouvrage apporte un éclairage inédit sur les mécanismes de ce marché très particulier, sur son histoire et sur les motivations des acteurs (télés à péages, opérateurs télécom, agences, GAFA, etc) qui ont participe à cette inflation. En s'appuyant sur sa forte expérience du secteur, Pierre Maes raconte l'incroyable histoire et les dérives de cette concurrence acharnée pour décrocher le Graal des droits, du foot. Il montre comment les clubs, les ligues et les fédérations, vendeurs de ces droits, se sont octroyés un pouvoir exorbitant qui leur permet l'exploitation sans limites d'un monopole, sous l'oeil bienveillant des régulateurs de la concurrence. Cet ouvrage didactique et captivant explique en profondeur les tenants et les aboutissants de la flambée de ce marché qui prend en otage les amoureux du ballon rond et vide de plus en plus leur portefeuille... Jusqu'à, peut-être, faire exploser le système.

CRITIQUE

Y en a marre de payer sans arrêt plus cher pour voir du foot.

Parti de ce constat fait plusieurs fois par des amateurs de foot en colère, Pierre Maes a écrit cet excellent ouvrage décryptant pour le béotien les mécanismes économiques et juridiques de l’acquisition des droits TV du football par les diffuseurs ainsi que de leur revente aux téléspectateurs.

Le livre commence d’abord par un peu d’histoire. La mutation aussi profonde que fulgurante de ce marché ayant souvent tendance à faire oublier au consommateur qu’il est relativement récent. Pour prendre l’exemple de la France, il est nécessaire de rappeler que les premiers droits de ce qu’on appelait la division 1 furent ceux des buts de chaque match vendus pour être diffusés dans Téléfoot à la fin des seventies. De même qu’il n’est pas inutile de rappeler qu’il a fallu attendre la fin des années 90 pour avoir accès à l’ensemble des matchs en direct et les années 2000 pour qu’il en soit de même pour la ligue des champions et les grands championnats étrangers.

Mais le livre de Maes ne se résume pas à une simple chronologie, aussi pertinente et nécessaire qu’elle soit. Il démontre comment tous les acteurs commerciaux et institutionnels; qu’il prend d’ailleurs bien soin de présenter en expliquant le rôle de chacun; en cherchant systématiquement  son intérêt personnel, ont contribué à ce que le dernier maillon de la chaîne, le téléspectateur, paie sans arrêt plus. Soit en voyant son abonnement augmenter, soit en étant « obligé » de s’abonner à plusieurs offres télévisuelles payantes et quasi-systématiquement les deux à la fois.

La commission européenne en donnant aux ligues une situation de monopole impensable dans toute autre activité commerciale. Les ligues en saucissonnant les offres pour multiplier les rentrées ou en calibrant idéalement leurs compétitions pour la TV comme l’a fait l’UEFA avec la ligue des champions. Certains diffuseurs, en surpayant certains droits, espérant se rattraper par d’autres biais (en faisant du « soft power », dans le cas de Bein Sport, par exemple). Les agences de droits sportifs en garantissant aux ligues des montants de droits complètement délirants par rapport à leur possibilité de revente dans le but de ne pas perdre les appels d’offres, entraînant une déconnexion totale entre prix de vente et valeur réelle (comme l’attitude de certains traders peut parfois le provoquer sur d’autres marchés)… Tout cet écosystème qui, à force de croire au mythe de la croissance infinie de son marché (1) a fini par générer une bulle, recoupant en cela la thèse défendue par Pierre Rondeau et Richard Bouigue dans leur livre sorti avant le mondial 2018 (2). Bulle qui pourrait d’ailleurs éclater sous l’effet du piratage ou, plus simplement, de la lassitude du téléspectateur face à une inflation semblant sans limite. Seule l’entrée de nouveaux acheteurs sur ce marché semblant encore à même de le faire croître ou au moins d’en enrayer la possible décroissance. Et encore, les mastodontes du web comme Facebook, Amazon ou Netflix se sont montrés très frileux jusqu’à maintenant.

La force de cet ouvrage repose donc sur une présentation exhaustive des intérêts des diverses parties et sur la pédagogie de son auteur qui sait se montrer simple dans ses explications tout en sachant faire profiter le lecteur de son expérience et s’appuyer, dans une juste mesure, sur des exemples personnels pour étayer ses explications.

À l’heure où l’économie du football n’a jamais semblé aussi puissante, ce livre est plus que recommandé pour quiconque cherche à comprendre les tenants et les aboutissants et l’avenir très incertain de son vecteur de financement principal.

 

Avis de la rédaction

-Intérêt football : 7.5/10. Pas forcément indispensable pour comprendre le jeu, mais parfait pour comprendre une part essentielle de l’économie de ce sport.

-Accessibilité : 9/10. Accessible même à ceux qui n’ont que peu ou pas du tout de notion d’économie et de droit (bien plus utile que la connaissance du foot, en l’occurrence).

-Style : 8/10. Si les figures de style sont évidemment peu fréquentes dans une ouvrage évoquant surtout des chiffres ou des politiques d’entreprise, l’auteur a l’intelligence de ne pas abreuver le lecteur de termes techniques inutiles. De fait le livre se lit sans souci et sa lecture est même assez agréable, même si le sujet est évidemment moins épique que de raconter des matchs.

 

(1) Croyance qui, dans le domaine des prêts immobiliers hypothécaires, a abouti à la crise des subprimes, comme le rappelle Maes dans le livre.

(2) Le foot va-t-il exploser ? Pour une régulation du système économique du football Editions L’aube

 

 Critique par Didier Guibelin

Le business des droits TV du foot. Enquête sur une bulle explosive

20€
8.2

Intérêt football

7.5/10

Style

9.0/10

Accessibilité

8.0/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *