Contre allez [CRITIQUE]

FavoriteLoadingAjouter à ma liste
Contre Allez Couverture du livre Contre Allez
Alexis Berg
Mons
27 Novembre 2018

Le photographe Alexis Berg nous entraîne dans les contre-allées de la Coupe du Monde de football. En Russie, de Moscou à Sotchi, de Saint-Petersbourg à Volgograd, il voyage hors stade, avec les supporters russes et les autres. Son regard se pose à l'envers du grand spectacle mondial, à contre-courant des flux, dans le pli des drapeaux et des identités. Un mois sous la Coupe, en Russie, c'est un moment d'exception, une parenthèse en images, un moment politique. Comme ce 15 juillet, de retour à Paris, au coeur de la liesse française, où se plonge le photographe. C'est le point final d'un voyage en contre-plongée, quelque part entre le sport et ses ombres.

Introduction

De Moscou à Paris en passant par Rostov et Saint-Pétersbourg, Alexis Berg emmène le lecteur en voyage, à la découverte des supporters, dans cette « Contre Allez », celle des supporters et des personnes qui sont allés vivre football.

Aucun lieu sans écran.

Aucune main sans réseau.

Aucun souvenir sans image.

On a tous vécu la Coupe du Monde, on connaît tous le résultat, on a tous des souvenirs particuliers. Alexis, lui, est parti en Russie. Photographe amoureux du football, sa Coupe du Monde a été particulière. S’intéressant peu au terrain, il a voulu montrer les autres visages du football, celui des supporters, celui des gens qui ne sont pas dans les stades, mais qui sont là, à soutenir leur équipe. Celui de ces foules de personnes se déplaçant pour vivre 90 minutes entourés de la famille ou bien d’illustres inconnus qui deviennent vos meilleurs amis le temps d’une rencontre.

À Paris, on se remémore avec plaisir la joie de ces français, heureux pour un soir d’être vainqueur de la plus belle des compétitions de football. Car au fond, ce sacre de l’Équipe de France est aussi celui de tout un peuple. Ce livre est aussi là pour nous rappeler cela.

Le parcours de l’Équipe de France est bien sûr dans la mémoire collective. On se souvient moins des foules de supporters qui se sont déplacés, des bières que l’on a pu boire, des chants que l’on a entonné, etc. Ce livre est fait pour cela, pour prendre une autre route, une contre allée.

 

Chapitres

Le livre n’a pas de chapitres, mais est divisé en deux parties. La première se passe en Russie, pour le premier tour de la Coupe du Monde. La seconde sur les Champs, le soir de la finale.

Voici l’essence même du livre : le regard.

 

Avis de la rédaction

Avis de la rédaction10/10

Difficile de faire la critique d’un livre photo sans trop en divulguer le contenu. On ne peut pas vraiment mettre d’extrait, mais on a envie de tout vous partager. Alors, je vais simplement dire qu’il faut s’émerveiller devant la beauté des prises de vues. Cette première fois vous marquera à jamais.

Oui, je le dis haut et fort, c’est un coup de cœur ! Un véritable tour de force de la part de l’auteur et de cette petite maison d’édition. Alors, tout d’abord : merci.

Merci d’offrir un livre différent, un livre unique et simple, un livre qui ne cherche pas à dire ce qu’il n’est pas. C’est un livre-photo, dans la plus pure tradition, rien de nouveau à l’horizon. L’objet est beau et bien travaillé. Mais c’est si rare dans le domaine du football que nous devons le souligner et le mettre en avant.

Et que dire des textes qui les accompagnent… La plume est belle, les textes magnifiques. L’auteur se sert des photos afin d’expliquer son parcours en Russie, et son retour sur les Champs-Élysées. Il remet chaque photo dans son contexte dans de brèves descriptions, nous permettant presque de mettre du mouvement dans ce livre aux images arrêtées.

Alors, une nouvelle fois, merci.

 

 

Contre Allez

19.00€
10

Intérêt football

10.0/10

Style

10.0/10

Accessibilité

10.0/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *