Menu Fermer

Génération Zidane : 1994-2006 – Bravo et merci

Votre avis sur ce livre ?
Génération Zidane : 1994-2006 - Bravo et merci
Vanessa Caffin
Solar
7 septembre 2006
144

Fiche info du livre

Génération Zidane : 1994-2006 – Bravo et merci

Vanessa Caffin

978-2263042522 – 7 septembre 2006 – EUR 4,14

Solar

 

Extrait : ZIDANE
Bravo et merci

Dans un brillant texte sur Zinedine Zidane, Fabrice Jouhaud conclut : «Il faudra penser à remercier le ciel de nous avoir permis de le regarder.» À la lumière de l’incident du 9 juillet 2006 sur le gazon du stade de Berlin, sous les yeux de millions de téléspectateurs, la portée de ce propos dépasse à la fois le football, Zinedine Zidane, Marco Materazzi, l’arbitre Horacio Elizondo, l’enjeu d’une finale de Coupe du monde, etc. Tout cela se résume en un constat sur la fragilité de l’homme surtout quand celui-ci apparaît comme un dieu vivant offrant «des instants d’éternité» à ses «fidèles».
L’éternité n’étant sans doute qu’un moment fugitif parmi beaucoup d’autres, le dérapage berlinois de Zidane le dissocie de sa propre légende, sans toutefois la détruire. Au contraire. L’homme a soudainement surgi derrière le dieu. La carrière de Zidane ne se résume pas à un seul carton rouge (surtout quand il n’est pas le premier). Il vaut mieux tenter de comprendre plutôt que de brandir un anathème doctrinal, mélangeant confusément l’ensemble du football avec le plus illustre de ses joueurs contemporains. Déboucher sur la condamnation ou la remise en question d’un footballeur mythique est tout aussi exagéré que la dénonciation systématique d’un football de consommation, adopté sur toute la planète par des centaines de millions de gamins. Qu’ils soient strictement sportifs, matériels, humains ou autres, les égarements du football et de ses héros sont coupables. Et explicables. À force de compliments dûment mérités, sur son sens du football et ses prouesses répétées, dans une amplification médiatique instantanée, Zidane était bel et bien devenu un dieu vivant comme l’a expliqué, le premier, Fabrice Jouhaud.
Mais l’allégorie lui pesait plus qu’on ne le soupçonnait. Les insultes de Materazzi ont suscité l’explosion de colère de Zidane, voyant sa dignité soudainement salie, dans le cadre d’un événement universel. C’en était trop pour Zidane.

 

Intéressé par ce livre ?

Voici le lien Amazon pour le commander et soutenir ce site

 

Auteur

Nous sommes là pour remplir votre bibliothèque. Déjà plus de 3000 références en langue française.

Par le même éditeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *