Menu Fermer

Je suis le footballeur masqué [CRITIQUE]

Votre avis sur ce livre ?
Je suis le footballeur masqué
Anonyme
Hugo Sport
22 janvier 2015
288 pages

J'étais comme tout le monde. Un mec ordinaire. Le foot m'a offert une parenthèse. Je suis devenu un mec ordinaire qui fait quelque chose d'extraordinaire.

Mes parents sont Martiniquais. La Métropole pour le travail, comme beaucoup. Mon père voulait percer dans la musique, mais il n'a pas réussi. Il avait, paraît-il, la fibre artistique. Je n'ai pourtant jamais su de quel instrument il savait jouer. Il s'est contenté de petits boulots, mécano, éboueur, déménageur... A trente ans, il s'achetait son premier manteau. Bleu marine avec un col fourré, acheté chez Gigi Couture à Lille. Ma mère rêvait d'être styliste, mais elle a échoué. Elle n'est pas beaucoup allée à l'école non plus. Origine modeste. Grands-parents agricoles dans la canne à sucre. Dès l'âge de quinze ans, elle a travaillé dans une usine de couture.

Ils rêvaient de Paris. Paris n'a pas rêvé d'eux. Au mieux, mes parents pouvaient atterrir en banlieue ; ils ont préféré la province.

Aucune raison de chialer sur mon enfance ni mon adolescence. Je n'ai pas le souvenir d'avoir manqué. Socialement, il paraît que j'appartenais à une minorité. Elle était bien, ma minorité, finalement. Elle était idéale pour m'imposer dans une majorité, la majorité du foot français. Au fil du temps, on a fini par tous venir du même milieu. Plus ou moins banlieusard. Plutôt plus que moins d'ailleurs. Et quand on ne venait pas de la banlieue, on finissait par se glisser dans le moule. On finissait par tous se ressembler.

Je suis donc devenu un mec à part. Un homme qui, à force de travail, de bons choix, d'instinct, de chance et aussi de talent, a bifurqué...

J'ai choisi le foot parce que mes deux frères aînés y jouaient et m'embarquaient avec eux après les cours ou le week-end. J'ai choisi le foot parce que j'avais une très bonne motricité, une vraie facilité avec le ballon. J'ai choisi le foot parce que j'ai aimé voir que j'étais fort et qu'à treize ans, mes frères ne voyaient plus le ballon quand je l'attrapais. J'ai choisi le foot parce que ça me faisait rêver de m'imaginer m'extraire socialement de mon milieu. Comment ignorer que foot pro rime avec blé ? J'ai choisi le foot parce que l'idée d'aller en centre de formation, ce gage de réussite, me rassurait. Les formateurs français étaient très cotés à la fin des années 90. Après 1998, c'était le Graal. Le monde voulait du made in France. Paris est venu me voir, ils trouvaient que «ce petit» était vraiment pas mal, qu'il avait du ballon. En plus, c'était l'époque des raccourcis faciles. Si j'avais été moins grand et rebeu, je pouvais viser le moule Zidane. Moi j'étais grand et Noir. J'entrais donc, moi aussi, dans un moule. Thuram, Desailly ou Vieira, j'avais le choix. En plus, les trois ont joué à des postes différents, ces raccourcis de faciès m'ouvraient des portes. J'étais flatté et gêné en même temps. Je n'aimais pas qu'on me compare à un autre, mais si c'était pour avoir le même avenir que l'un de ces trois-là, alors pourquoi pas. J'avais peur de me crasher au PSG. Pour beaucoup, c'était le rêve d'y aller. Pour moi aussi, mais pas trop vite. J'ai toujours été patient. J'avais peur des feux de la rampe. Je voulais me sentir prêt avant les festivités et le grand bain. J'essayais d'être le plus lucide possible. De ne pas me laisser emporter par l'enthousiasme. Contrôler les événements. Je savais que les jeunes du centre de formation du PSG croisaient des cadors et pouvaient s'entraîner avec Raï, Simone, Guérin, Le Guen, Roche, Fournier. Mais j'ai vu aussi, de loin, Christophe Revault et Flo Maurice. Deux joueurs pour qui le PSG aura été trop grand. Revault était un type génial, mais il n'avait pas les épaules pour ce club.


Fiche info du livre

Je suis le footballeur masqué

Anonyme

978-2755617832 – 22 janvier 2015 – EUR 7,60-EUR 16,50

Hugo Sport

 

CRITIQUE

C’est le livre qui a fait sensation. Sorti le 22 Janvier 2015, Je Suis le Footballeur Masqué est un livre écrit anonymement dont l’auteur se propose de nous faire découvrir les coulisses du monde du football français. Ce livre est une pâle copie du livre The Secret Footballer, sorti il y a quelques années sur le football anglais, histoire qui se passe de l’autre côté de la Manche. Argent, sexe, agents, directeurs, joueurs, tout y passe, et le Footballeur Masqué balance tout : des noms, des chiffres, des clubs. Difficile de savoir qui a écrit ce livre, Edouard Cissé ? Riolo ? Les deux ? Les indices sont trop nombreux mais trop imprécis pour démêler le vrai du faux. Le joueur aurait joué à l’OM, au PSG, en Russie etc. Bref, impossible de s’y retrouver réellement surtout si, méfiant, on considère que certains renseignements sont faux. Il est clair qu’avec les précisions sur les dates et les joueurs qu’il donne, il est facilement reconnaissable et a même poussé le vis jusqu’à parler de lui à la troisième personne, si c’est bien le joueur auquel tout le monde pense et donc Edouard Cissé.

Comme l’impression d’avoir été trompé sur la marchandise pour ce livre. En effet, ce livre se voulait apprendre aux profanes du football, ce qui se passait en coulisses : comment se passent réellement les transferts, les vestiaires etc. En réalité, ce n’est qu’un mode d’emploi destiné aux joueurs, entraineurs et directeurs, écrit par un footeux qui pense avoir la science infuse. Il ne faut surement pas remettre en question les connaissances, les faits, qu’énonce ce footballeur, mais plutôt la démarche. Déjà, la manière dont s’est fait ce livre peut laisser songeur. Ce footballeur aurait envoyé un mail à l’éditeur en lui proposant de tout balancer sur le football français, juste après le succès de The Secret Footballer, et sous le pseudonyme de, attention … « Anonymous4 ». Vénal un peu non ? Cela aurait pu être intéressant, très intéressant, mais il faut se poser quelques questions sur les motivations de cet ancien joueur.

Dernier problème avec ce livre, après on en parle VRAIMENT promis, on dirait que ce joueur a cherché à régler ses problèmes avec le milieu. Il n’y a aucune volonté explicative, ou alors donner des leçons reviendrait à expliquer.. Et c’est dommage parce que c’est un livre qui enfonce encore le milieu du football qui n’a pas réellement besoin de ça. Il faudrait être naïf pour croire que c’est un milieu sans sexe, alcool, corruption, pots de vin etc etc. Mais c’est un milieu dont le blason a besoin d’être redoré non ? Enfin, ce n’est pas en écrivant un livre pareil que quelque chose va changer c’est certain. Et si chaque mec de chaque championnat se met à écrire un livre anonyme sur les coulisses du métier, on se retrouve avec dix livres qui racontent à peu près la même chose.

je-suis-le-footballeur-masque-9782755617832_0

Bon, il faut arrêter de taper sur ce livre quand même, sait-on jamais, vous auriez peut être envie de le lire. Concernant le contenu, je ne pense pas que quelques points puissent être soulignés plus que d’autres. L’auteur fait une vision d’ensemble du monde du football, et pense nous apprendre des choses en nous disant que les partouzes sont reines au sein de ce milieu. Tout, ou presque, a une forte connotation sexuelle, ou du moins, ce footballeur arrive à tout y rattacher, et c’est vraiment très vulgaire. C’est pour ça qu’on peut émettre des doutes sur Cissé. Ce n’était pas le genre de mec à fanfaronner, ce que le footballeur de ce livre fait beaucoup : « lui s’est fait piéger, pas moi ».

Le seul passage qui mérite d’être approfondi serait, celui sur les contrats. Comment se font les contrats, comment les joueurs peuvent y inclure des clauses improbables, et comment les salaires sont fixés. Ainsi, ce joueur explique et à raison, que si les salaires de joueurs comme Gourcuff ou Gignac (les exemples qu’il donne), sont aussi élevés, ce n’est pas la faute du joueur, mais des dirigeants. Ce sont eux aussi qui fixent le montant des transferts alors n’allez pas reprocher à Thauvin le prix de son transfert vers l’OM quand il a des mauvais résultats, restons logiques trente secondes.

Ainsi, chaque joueur peut rajouter une, ou plusieurs clauses à son contrat. Une voiture, un appartement, ou même l’obligation de toujours être dans les trois premiers salaires du club. Facile de comprendre dans ce cas pourquoi certains salaires augmentent. Le joueur est dans les trois premiers salaires du club, ce club fait venir une star qui sera payée plus que lui, ni une, ni deux son salaire est réévalué. Autre exemple. L’auteur serait allé à Marseille pour 90 000€/mois, alors qu’on lui proposait plus dans un autre club, mais il aurait négocié une clause avec le directeur sportif (José Anigo à l’époque) : pour chaque match joué, il aurait touché 15 000€ si seulement il jouait minimum 10 matchs. Bam:  minimum 150 000€ dans les poches en plus, et ce, même s’il n’était pas titulaire, cinq minutes de jeu suffisaient.

Pour conclure, il semblerait que ce footballeur se soit pris pour ce qu’il n’était pas. Ce livre n’apporte rien, sauf des noms, et des chiffres.  Lisez-le si vous aimez les anecdotes croustillantes, mais pour du vrai football, The Secret Footballer 1 et 2, écrit avec beaucoup plus de classe, est là pour vous. Ce livre offre une réelle analyse du milieu du football, et surtout le second.

 

Auteur

Nous sommes là pour remplir votre bibliothèque. Déjà plus de 3000 références en langue française.

Par le même éditeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *