Jérémie Janot : Sans filet [Critique]

FavoriteLoadingAjouter à ma liste
Sans filet Couverture du livre Sans filet
Jérémie Janot, Julien Gourbeyre
Biographie
Marabout
22 Mai 2019
238

Jérémie Janot a 42 ans. Il a disputé 386 matchs sous le maillot de l'AS Saint-Etienne, faisant de lui le gardien le plus capé de l'histoire du club. Il détient le record d'invincibilité à domicile en ligue 1 avec 1534 minutes sans encaisser le moindre but. Jérémie a terminé sa carrière de joueur au Mans avant de devenir entraîneur des gardiens. Il a écrit ce livre en collaboration avec son ami Julien Gourbeyre, fondateur-directeur de la revue spécialisée Vestiaires, consacrée aux éducateurs et aux entraîneurs.

 

Introduction

Nouvelle biographie sur le marché, Sans Filet évoque cette fois-ci le parcours et la vie de Jérémie Janot, ancien gardien de Saint-Étienne, retraité des terrains depuis quelques saisons. Une biographie qui ne renouvelle pas le genre, mais qui a le mérite de mettre en avant un joueur atypique au poste le plus important du football : gardien de but.

« Mais mon parcours n’en fut pas moins jalonné de quelques victoires singulières, comme celle-ci qui vous marque à vie. Le sentiment d’avoir accompli quelque chose de grand à titre personnel. Ma Coupe du monde à moi. Cette fierté, je l’ai encore ressentie sept ans plus tard, en 2007, lorsque j’ai terminé en tête des Étoiles France Football. »

Au côté de Julien Gourbeyre, ami de longue-date du protagoniste de ce livre, Jérémie Janot revient sur les moments forts de sa vie. Dans des chapitres plutôt courts, mais aux rythmes soutenus – lié principalement au style de l’auteur et de l’ancien joueur -, Jérémie Janot évoque sa famille, en particulier sa mère, à qui il voue un amour inconditionnel. Les deux premiers chapitres en sont par ailleurs très révélateurs, même s’il le répète à de nombreuses reprises tout au long du livre. Surtout, on apprend qu’il aurait pu ne jamais jouer au football avant même d’avoir joué son premier match en pro, victime d’un terrible accident de scooter – les fans inconditionnels le savaient peut-être. Cet accident l’a marqué au plus haut point : passé près de la mort, puis hospitalisé quelques semaines, le jeune homme cru bien ne jamais pouvoir rejouer un jour, mais à force de travail et de courage, Jérémie put revenir au plus haut niveau !

Les chapitres 3 et 4 reviennent sur ses débuts à Saint-Étienne, les moqueries sur sa taille dont il a fait l’objet et comment celles-ci ont eu un effet bénéfique sur son mental. Les chapitres 5 à 10 reviennent sur sa première partie de carrière en pro, ses débuts en Ligue 1 et Ligue 2, son incompréhension face à ses dirigeants et entraîneurs qui n’ont pas toujours cru en lui et la concurrence à laquelle il a dû faire face. Il évoque ensuite son avènement en Ligue 1 et les considérations à son égard, surtout en cette année 2007, entre son invincibilité à domicile et son trophée d’Étoile d’or. Enfin, Jérémie Janot évoque sa fin de carrière et la façon dont il l’a vécu.

Chapitres

  • « Le t’cho Janot, il a un grain ! »
  • L’accident avant le grand départ
  • Un ch’ti chez les Verts
  • De remplaçant U17 au derby chez les pros, en six mois !
  • Un modèle nommé Grégory Coupet
  • Geoffroy-Guichard, me voilà !
  • L’arrêt qui change tout
  • La guerre des goals – épisode 1 : la désillusion
  • La guerre des goals – épisode 2 : la résurrection
  • La guerre des goals – épisode 3 : l’avènement
  • Soirs de derby
  • Invincible Spider-Man
  • Retour à Nungesser avec l’Étoile d’Or !
  • Pas de taille, vraiment ?
  • Frères d’armes
  • Alain, mon père, mon guide
  • Passation de pouvoir
  • Retour dans l’arène
  • Un cœur vert pour toujours

 

Avis de la rédaction

Je ne m’attendais pas à grand-chose en ouvrant ce livre. J’ai toujours apprécié Jérémie Janot en tant que joueur, mais je dois bien avouer que je ne m’intéressais pas à la personne. J’ai donc commencé l’ouvrage en me demandant à quel moment je pourrais me lasser. Le résultat ? J’ai refermé le livre une seule fois : quand je l’ai terminé.

Il ne faut pas s’attendre à de la grande littérature – dans le sens où Jérémie Janot n’est pas Victor
Hugo -, mais il n’y a aucune langue de bois. Quelques noms sont cachés – certainement pour ne pas porter de préjudice -, mais le livre est à l’image du joueur qu’il a été : franc et sans prise de tête. Du début à la fin du livre, l’ancien gardien, grâce à la plume de Julien Gourbeyre, raconte sa vie, ses anecdotes, ses prises de têtes parfois, comme s’il nous parlait directement. Ce style très oratoire pourra lasser certains lecteurs, mais c’est aussi cela qui rend cette biographie – autobiographie
même – beaucoup plus vivante.

L’ouvrage est une ode à la force mentale. Car il lui en a fallu pour surmonter toutes les épreuves qui ont jalonné son parcours : critiquer à cause de sa taille, sans arrêt remis en question, aux portes du National au début des années 2000 avec Saint-Étienne jusqu’à sa nomination comme Étoile d’or du meilleur gardien du championnat en 2007… Le parcours de Jérémie Janot est fait de hauts et de bas. Et ce livre fait assurément partie des belles choses de sa vie.

 

 

Sans Filet

19€90
7

Intérêt football

7.0/10

Style

6.0/10

Accessibilité

8.0/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *