Menu Fermer

Les attaquants les plus chers ne sont pas ceux qui marquent le plus et autres mystères du football décryptés [CRITIQUE]

Votre avis sur ce livre ?
Les attaquants les plus chers ne sont pas ceux qui marquent le plus Couverture du livre Les attaquants les plus chers ne sont pas ceux qui marquent le plus
Simon Kuper, Stefan Szymanski,
De Boeck Superieur
11 Janvier 2016 (ré-édition de la version de 2012)
488

Comme l'a dit Bill Shankly, légendaire entraîneur de Liverpool : «Dans un club de football, il y a une Sainte Trinité : les joueurs, l'entraîneur et les supporters. Les présidents n'en font pas partie. Ils sont juste là pour signer les chèques.» Comme inspiré par cette célèbre citation de Bill Shankly, cet ouvrage traite de questions aussi essentielles que :

° Comment éviter les erreurs idiotes sur le marché des transferts ?
° Pourquoi les clubs de football ne font-ils quasiment jamais faillite ?
° L'entraîneur sert-il vraiment à quelque chose ?
° Pourquoi organiser la Coupe du Monde vous rend plus heureux mais moins riche ?
° Y a-t-il une stratégie optimale pour tirer les penaltys ?
° Les joueurs noirs sont-ils moins bien payés ?
° Quelles sont les grandes puissances du football de demain ?

Ce livre, issu de la collaboration de Stefan Szymanski, l'un des plus grands spécialistes de l'économie du sport, et du journaliste Simon Kuper, explore différents aspects du football sous un angle économique, mais ludique, avec de multiples anecdotes et interviews. Les deux auteurs vulgarisent de nombreux travaux universitaires et rendent accessibles leurs conclusions au plus grand nombre.

"Si vous n'avez pas encore lu ce livre alors vous ne connaissez pas aussi bien le football que vous ne le croyiez ! Il m'a permis de comprendre pourquoi l'Angleterre ne gagne jamais. Une excellente lecture. " (Darren Tullet)

 

CRITIQUE

Attention, on s’attaque à un monument.

Pour être précis, le titre complet du livre est « Les attaquants les plus chers ne sont pas ceux qui marquent le plus et d’autres mystères du football décryptés – Match retour, 2e édition ». Ca faisait un peu long comme titre d’article. Le titre anglais est plus simple, Soccernomics.
Les plus assidus d’entre vous auront reconnus le terme « Soccernomics » dont a déjà parlé dans cette interview de Ben Lyttleton, auteur de « Onze Mètres, la solitude du tireur de pénalty » et dans la critique de « Football against the enemy » de Simon Kuper, co-auteur de ce livre avec Stefan Szymanski.
En deux avant de clôre l’apparté, Soccernomics c’est quoi ? C’est en premier lieu le titre de ce livre, qui a donné envie à Ben Lyttleton de nommer son agence de consulting footballistique en hommage, elle est devenue une référence dans le domaine.

Dans ce livre, les auteurs ont voulu répondre à toutes les questions qu’ils se posaient sur le football, en faisant un objet de recherche statistique, géographique, psychologique et sociale. Comprenant pas moins de 19 chapitres, ce livre étudie le football dans sa globalité, son importance dans le monde géographique, dans la finance, dans la télévision, dans le coeur des gens. Plus qu’une simple ôde au football, le football y est ici décortiqué sous toutes ces facettes.

Les chapitres

Chap. 1 – De l’intérêt de conduire avec un tableau de bord : à la recherche de nouvelles vérités sur le football

L’explication de l’arrivée et de l’avènement des statistiques dans le football

Chap. 2 – Les hommes préfèrent les blonds : comment éviter les erreurs idiotes sur le marché des transferts

Chap. 3 – Le plus mauvais business du monde : pourquoi les clubs de football n’ont jamais été rentables

Chap. 4 – Un business finalement lucratif ? Est-ce vraiment ce que l’on veut ?

Chap. 5 – Plus sûrs que la banque d’Angleterre : pourquoi les clubs de football ne disparaissent presque jamais

Coucou Accrington

Chap. 6 – « Pas la peine de postuler » : y’a-t-il de la discrimination envers les Noirs dans le football ?

Chap. 7 – L’entraîneur sert-il à quelque chose ? Le culte du manager blanc

Chap. 8 – Quand l’économiste a peur des pénaltys

Chap. 9 – Le secret de Claude Makelele : comment les données de matchs changent le jeu sur terrain

Chap. 10 – Le marchand de journaux de banlieue : la taille des villes et les trophées de football

Pourquoi ce sont toujours les villes industrielles ou portuaires qui gagnent, dans les démocraties.

Chap. 11 – Le pays qui aime le plus le football

Scoop : ce n’est pas l’Angleterre

Chap 12. – Les supporters sont ils polygames ?

Chap. 13 – Des fans sautent-ils vraiment par la fenêtre lorsque leur équipe perd ?

Chap. 14 – Le bonheur d’organiser la Coupe du Monde

#NonàParis2024

Chap. 15 – Pourquoi l’Angleterre perd alors que les autres gagnent ?

Le premier titre original, avant de le renommer en Soccernomics

Chap. 16 – Le fléau de la pauvreté ou pourquoi les pays pauvres sont faibles en sport

Chap. 17 – Le trophée Petit Poucet du petit pays le meilleur en football

Scoop : ce n’est pas Gibraltar

Chap. 18 – Made in Amsterdam : l’avènement de l’Espagne et le triomphe des réseaux de connaissances européens

Chap. 19 – Du centre vers les périphéries : la future carte du football mondial

L’avis de la rédaction

Ce livre est un chef d’oeuvre, un monument qui doit figurer dans chacune des bibliothèques des amateurs de foot (hormis les illétrés).

C’est un livre qu’on lit avec délice, on pourrait le dévorer mais on prend le temps de le lire, chapitre par chapitre. On prend le temps de réfléchir aux portées du football. Très enrichissant, très divertissant, toujours intéressant.

Un conseil si tu veux voir ton équipe gagner : achète un exemplaire et offre le au Président de ton club préféré !

Les attaquants les plus chers ne sont pas ceux qui marquent le plus

25€50
9.3

Intérêt football

10.0/10

Style

9.0/10

Accessibilité

9.0/10

Auteur

Nous sommes là pour remplir votre bibliothèque. Déjà plus de 3000 références en langue française.

Par le même éditeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *