Massilia Foot System [CRITIQUE]

FavoriteLoadingAjouter à ma liste
Massilia Foot System Couverture du livre Massilia Foot System
Michel Henry
Marabout
16 Janvier 2019
240

À Marseille comme à Naples, le football est une religion. « À jamais les premiers » à avoir remporté sous l'ère Tapie la fameuse Ligue des champions, l'OM a fait vibrer la ville cette saison se hissant jusqu'en finale d'Europa League. Dans cette chronique écrite pour le site Les Jours et complétée par des chapitres inédits, Michel Henry, journaliste, ancien de Libé et résident à Marseille décrit à merveille les coulisses du clubs marseillais et le poids de l'institution OM dans le coeur des marseillais. Ainsi il est allé à la rencontre des clubs locaux, des groupes de supporters, de la presse web ou papier et raconte ainsi avec verve et profondeur les coulisses du club phocéen depuis le rachat par Franck McCourt jusqu'au prémisses de la saison 2018-2019

 

CRITIQUE

 

On ne compte plus les ouvrages portant sur l’OM. Sur les dernières années en effet, de nombreux livres traitant du club phocéen sont sortis. S’ils ne prennent pas tous le même angle (celui-là s’intéresse à comment le club rend fou notamment les présidents qui s’y succèdent, celui-ci au vestiaire du club dans les années Tapie etc.), aucun n’avait jusqu’ici – à ma connaissance – pris le parti de conter une saison ou une partie de saison. C’est ce qu’a décidé de faire, avec brio, Michel Henry le journaliste (pour Mediapart et Les Jours notamment) en calquant les formats toujours excellents proposés par le site Les Jours. Les saisons de l’OM sont presque toujours romanesques, il est rare que les choses se déroulent comme dans un long fleuve tranquille à Marseille. Massilia Foot System, dont le nom est une référence appuyée au groupe de reggae marseillais bien connu, est donc une forme de mise en abîme, un méta roman racontant l’histoire de la fin de saison dernière et du début de la saison actuelle marseillaises, moments éminemment dramatiques s’il en est avec notamment l’épopée européenne de la saison dernière.

 

Chapitres

  • OM : Frank McCourt, droit à la culbute
  • Le Vélodrome, stade décisif
  • « A l’OM ils veulent des spectateurs, pas des supporters »
  • PSG-OM : deux fois, deux mesures
  • Ce soir, on vous met le feu du rasoir
  • Dans les clubs de quartiers, l’OM de l’ombre
  • Blaah le chameau, boss de la chronique olympienne
  • Marseille donne la larme
  • Yankee pleure et Yankee crie
  • Garçons, une demie !
  • OM, et voici le pépètes show
  • « Frère, c’est la folie, le bordel ! »
  • La Provence et l’OM, la une de miel
  • L’OM repart de Eyraud
  • Marseille en bleu blanc lose
  • A l’OM on fait le bilan calmement
  • Les Yankee supporters et le méchant président
  • L’OM suspendu à la crête de Balotelli
  • A Marseille, les fumis gênent et les fans fulminent
  • L’OM a attendu, attendu, Balotelli n’est jamais venu
  • L’Athlético Marseille, petit frère des riches
  • L’OM a besoin de Gaudin le guedin
  • L’OM vaut bien une messe
  • A l’OM, l’attaque des clowns
  • Frank McCourt, des miracles !

 

Avis de la rédaction

Avis de la rédaction9/10

 

Ce qui marque à l’ouverture du livre est sans conteste la longueur du sommaire. Composé de 25 chapitres tous relativement assez courts, l’ouvrage est construit pour être dynamique et intense. C’est peut-être là le génie principal de l’auteur dans sa démarche littéraire, avoir réussi à faire épouser la forme avec le fond, avoir montré dès l’ouverture du livre à la lecture de ce sommaire que le livre serait tumultueux comme l’est le club ciel et blanc. Prenant la forme d’une sorte de journal de bord du club (pas uniquement le terrain, nous y reviendrons), le livre est parsemé d’expressions marseillaises et de personnages tous plus attachants les uns que les autres. Aussi Massilia Foot System est-il un récit vivant, l’on a conscience en le lisant de la chaleur et l’immodération marseillaises. Parce que c’est bien là tout l’intérêt de l’ouvrage, celui de mettre la lumière non seulement sur cette fabuleuse épopée européenne de la saison dernière mais également sur toutes les personnes qui suivent et entourent le club. Il y a, évidemment, les figures les plus connues comme René Malleville ou le grand Camelus Blaah mais aussi une multitude de plus anonymes auxquels l’auteur ne cesse de rendre un hommage tout au long de l’ouvrage. L’autre grande force du livre est son intensité et la tension dramatique que le récit impose. En choisissant de se concentrer sur une période très courte (et très forte émotionnellement), l’ouvrage se permet de procurer de véritable shoot d’adrénaline lors des rappels des fameux matchs contre Leipzig ou Salzburg. Le fait que la plus grande partie de l’ouvrage soit concentrée entre février et mai 2018 permet de mettre en avant la folie furieuse qui s’est progressivement emparée de Marseille avec ce parcours en Europa League. Cette tension dramatique est magnifiée, et c’est ironique, par le chapitre consacré à la défaite en finale de la compétition et rédigé par François Meurisse. Dans son titre Le Marseillais, Abd Al Malik décrit son fameux Marseillais notamment en ces termes : « Quand le Soleil tapait fort, il nous parlait des îles du Frioul/Avec tant d’éloquence que, dans la cité on disait qu’il était fou ». Michel Henry nous conte l’OM avec une telle éloquence que l’on pourrait dire qu’il est fou. Mais après tout, la folie n’est-elle pas la normalité à Marseille ?

Précision : la note donnée ne saurait être objective (je ne crois pas à l’objectivité) et ne reflète que mon avis.

 

 

 

Massilia Foot System

17€90
9

Intérêt football

8.0/10

Style

9.0/10

Accessibilité

10.0/10

1 thought on “Massilia Foot System [CRITIQUE]

  1. Un bon petit livre à lire pour les supporters de l’OM et pour se replonger dans l’année sportive 2018 des bleus et blancs.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :