Menu Fermer

Megan Rapinoe – Icône [CRITIQUE]

Votre avis sur ce livre ?
Megan Rapinoe - Capitaine America Couverture du livre Megan Rapinoe - Capitaine America
Cyril Collot, Luca Caioli
Marabout
9 Septembre 2020
240 pages

Icône est la biographie percutante et touchante du phénomène Megan Rapinoe. La milieu de terrain est une pièce maîtresse de L'équipe américaine, sacrée, avec son équipe championne olympique en 2012 et deux fois championne du monde en 2015 et en 2019. Elle a également raflé les distinctions individuelles et notamment le prestigieux Ballon d'or. Se démarquant par ses prises de position et ses coups d'éclat, elle est devenue l'une des porte-parole mondiales de la communauté LGBTQ et du combat pour la parité dans le milieu du football.

Megan Rapinoe, Ballon d’or féminin en 2019, est de ces personnalités connues qui dépassent le simple cadre de son sport. Femme, sportive, homosexuelle et n’hésitant pas une seule seconde à parler en public, elle a tout pour déplaire à 90 % de la gent masculine. Cyril Collot et Luca Caioli, le duo qui s’est spécialisé ces dernières années dans les biographies de footballeur, se sont saisis de leur clavier pour écrire un livre qui serait à la hauteur de la personnalité. Mais est-il à la hauteur ?

Le livre

Avant de répondre à cette question, nous allons évoquer le contenu du livre. Après une brève introduction sur la chanson Born in the USA — un peu trop longue à notre goût —, les auteurs évoquent l’enfance de Megan et de sa sœur jumelle, Rachael. Au sein de leur petite ville de Redding, les deux jeunes sœurs se mettent très jeune à pratiquer différents sports, le football et le basket, principalement, sous l’influence de leur grand frère Brian. Ce goût pour le football ne les quittera jamais, même si elles hésitèrent longtemps à pratiquer à haut niveau l’autre sport collectif, à la balle orange rebondissante.

Megan, c’est une jeune femme talentueuse, qui met dans sa poche tous les entraîneurs qui l’ont côtoyée. C’est aussi une sportive qui déclare ouvertement son homosexualité : « je pense qu’ils voulaient être respectueux et que c’est mon rôle de dire “je suis gay”. Ce que je suis. Donc, je suis gay, c’est officiel. » Elle a alors 27 ans et s’apprête à disputer les Jeux olympiques de Londres, en 2012. C’est l’occasion pour les auteurs de recontextualiser un peu ce coming-out dans l’univers du sport en faisant un détour par le monde du tennis, qui a, dans les années 1980, connu son lot de coming-out forcé : Billie Jean King et Martina Navratilova, entre autres. Megan Rapinoe, elle, n’a pas hésité une seule seconde et a décidé de prendre les choses en main. Et cette révélation n’a, semble-t-il, pas pesé le moins du monde sur ses performances lors de ces jeux. Au contraire !

Les auteurs avancent même ce chiffre : sur un total de 12 602 athlètes, 23 athlètes (20 femmes et 3 hommes) ont officiellement fait leur coming-out.

Dès lors, Megan se bat contre les stéréotypes de genres et « pour défendre les opprimés ». À l’instar de Colin Kaepernick, le quaterback des 49ers de San Francisco, elle met le genou à terre lors de l’hymne national américain afin de dénoncer les violences policières — entre autres. Megan utilise sa notoriété pour faire bouger les choses. Elle est de la plupart des combats d’importances ces dernières années. Celui sur lequel elle est sûrement le plus engagée est sa lutte contre Donald Trump, le président « idiot, mais divertissant ».

Ces deux combats sont développés sur près de 70 pages et constituent l’un des moments du livre.

De son enfance à la fin de sa carrière — Megan Rapinoe a aujourd’hui 34 ans et, eut égard à la situation sanitaire actuelle, pourrait ne pas retrouver les terrains avant un moment —, en passant par tous les combats qu’elle peut mener, l’ouvrage aborde de très nombreux sujets. Peut-être trop ?

Avis de la rédaction 

C’est sûrement le meilleur livre du duo de journalistes. Plus aboutit, plus profond, plus tout. Si la recontextualisation de certains faits peut sembler un peu déroutante parfois, celle-ci est nécessaire pour nous permettre de comprendre l’opinion et la façon de penser de Megan Rapinoe. Alors, le livre aborde des thématiques au cœur des débats et des discussions actuels telles que le racisme et l’homophobie, sujets dont on ne parlera jamais assez — bien qu’on aimerait pouvoir arrêter de le faire. Avec Megan, ce n’est pas le football qui nous intéresse, c’est tout ce qui gravite autour de lui – et surtout d’elle.

Et c’est ici le premier point négatif : à vouloir parler de tout, les auteurs ne font que survoler certains sujets. On retrouve un côté un peu trop factuel : un paragraphe, une date, un évènement. À vouloir trop en dire, on passe parfois à côté d’informations ou de réflexions, qui auraient amené ce petit quelque chose qui manque au livre. Les enchaînements manquent parfois de fluidité, ce qui est franchement dommage sur un livre de près de 300 pages.

En soi, ce livre est une bonne porte d’entrée pour traiter de certains sujets et, malgré les défauts énoncés, est bon. Surtout, il réussit son pari : nous dire qui est Megan Rapinoe.

 

 

 

Megan Rapinoe - Icône

18€90
6.8

Intérêt football

5.0/10

Style

7.5/10

Accessibilité

8.0/10

Pour

  • La contextualisation omniprésente

Contre

  • Veut trop en dire ?
  • Un paragraphe, une date, un événement

Auteur

Cyril Collot
Cyril Collot

Cyril Collot, né le 20 octobre 1973 (46 ans) à Sainte-Foy-lès-Lyon est un journaliste et auteur français.

Luca Caioli
Luca Caioli

Luca Caioli est journaliste et écrivain italien (Milan, autre patrie football). Il vit en Espagne depuis 2001 et a suivi toute la carrière professionnelle de Lionel Messi au FC Barcelone.

Par le même éditeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *