Menu Fermer

Mes bonheurs, mes doutes, mes coleres

Votre avis sur ce livre ?
Mes bonheurs, mes doutes, mes colères : [50 ans dans les coulisses de la coupe du monde: les bleus, l'arbitrage, de foot business...]
Hugues Berthon, Jean-Michel Larqué,
Solar
16 November 2017
336

J'avais dix ans quand j'ai découvert les premières images du Mondial 1958 à la télévision. Bien des années plus tard, j'ai sillonné la planète pour y commenter des matches de football. Les huit éditions de la Coupe du monde que j'ai couvertes sur place m'ont fait toucher du doigt cette universalité dont j'avais eu, plus jeune, l'intuition. Quel sport peut se vanter de fédérer autant ? Hélas, l'écart se creuse à toute allure entre cette vitrine internationale et le monde amateur auquel je suis viscéralement attaché. Certains événements, parmi les plus récents, nuisent gravement à l'image du foot. Le scandale de la corruption qui s'est abattu sur la FIFA ces dernières années a fait apparaître de nouveaux doutes. Combien d'autres affaires guettent-elles encore ? Que se trame-t-il dans l'ombre ? Ce climat me gêne mais je suis toujours aussi attentif et excité par ce spectacle. Et j'attends aujourd'hui encore avec impatience la prochaine Coupe du monde, ce rendez-vous quadriennal qui a jalonné ma vie.


Fiche info du livre

Mes bonheurs, mes doutes, mes coleres

Jean-Michel Larqué, Hugues Berthon

978-2263152436 – 16 novembre 2017 – EUR 10,99-EUR 16,90

Solar

 

Extrait :

Les secrets de vestiaire de Jean-Michel Larqué.

L’histoire de Jean-Michel Larqué et de la Coupe du monde est celle d’un rendez-vous manqué. Juste avant celle qu’il aurait dû disputer en tant que joueur (1978), il s’est gravement blessé au genou. Il s’est ensuite rattrapé en suivant en tant que commentateur toutes celles qui ont suivi. Proche des joueurs et des entraîneurs, ancien technicien lui-même, il a eu accès à beaucoup d’informations qu’il n’a alors pas toujours pu exploiter à l’antenne, de la même façon qu’il n’a jamais pu livrer ses émotions, ses coups de cœur ou ses coups de gueule.
C’est ce récit, très personnel, qu’il livre aujourd’hui, mettant en relief les personnalités qui l’ont marqué ou déçu au cours de des quinze Coupes du monde qu’il a en mémoire, pointant au passage les innovations tactiques ou les bévues managériales. Comme en 1993, lorsque la France a laissé filer par la faute de son sélectionneur une qualification pour la World Cup aux États-Unis qui lui tendait les bras.

Auteur

Nous sommes là pour remplir votre bibliothèque. Déjà plus de 3000 références en langue française.

Par le même éditeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *