Menu Fermer

Au coeur du grand déclassement [CRITIQUE]

Votre avis sur ce livre ?
Au coeur du grand déclassement
Titre: Au coeur du grand déclassement
ISBN13: 9782204144223
Editeur:
Genre:
Nombre de pages: 293
Publié: 10 mars 2022
Étiquette:
Catégories: ,
Prix: 20€
Prix Ebook: 12€99
Lorsque Peugeot annonça la vente du FC Sochaux, les amoureux des Lions crièrent à la trahison. Mais cet évènement funeste ne venait qu'entériner le déclin d'une industrie, d'une ville, d'une légende. Et le déclassement d'une France jugée désormais dépassée. C'est cet univers que Jean-Baptiste Forray ressuscite ici, à travers une enquête journalistique et une plongée littéraire qui donnent la parole aux oubliés. Il raconte la gloire évanouie des générations de patrons, d'ouvriers, de footballeurs, de supporters qui, entre labeur et ferveur, ont hissé haut le drapeau des automobiles Peugeot. Jusqu'à ce que l'usine, le stade, le quartier se réduisent comme peau de chagrin. Que sont les Peugeot-Sochaux devenus ? Que nous disent-ils des territoires délaissés de la République ? Savons-nous les entendre ? Voici le récit mélancolique d'un monde disparu, le constat implacable des ravages des délocalisations, la saga vibrante des perdants de la mondialisation. Le roman vrai, pathétique et poignant, de la France périphérique.
3.4Note globale

Au coeur du grand déclassement

Le FC Sochaux-Montbéliard, un mythe de l’histoire du football français. Et pourtant, un mythe en péril. Car dans le pays de Montbéliard, le FCSM a longtemps été le club de Peugeot. La Peuge, ...

  • Intérêt Football
    1.0
  • Style
    4.0
  • Accessibilité
    4.5
  • Impression générale
    4.0

Le FC Sochaux-Montbéliard, un mythe de l’histoire du football français. Et pourtant, un mythe en péril. Car dans le pays de Montbéliard, le FCSM a longtemps été le club de Peugeot.

La Peuge, comme dit par ici, a longtemps été le sein nourricier de toute un territoire, y compris sur le plan sportif. Sauf que Peugeot, depuis les années 90, a cédé, comme beaucoup d’autres grosses entreprises, aux sirènes de la mondialisation. Fini l’ancrage territorial en Franche-Comté, le capitalisme familial paternaliste, le soutien au club de foot local et les communautés ouvrières où l’on « était » Peugeot de père en fils.

Dans ce territoire parmi les perdants de la mondialisation, Jean-Baptiste Forray raconte, en partie via le prisme du FC Sochaux, tout ce qui a changé dans ces territoires. La vie sociale ouvrière en berne, l’éloignement constant des « stars » sochaliennes avec les ouvriers de la firme au lion, mis en parallèle avec celui des hauts dirigeants de Peugeot…

Si le football n’est pas, loin s’en faut, la raison d’être de ce récit, le destin du FC Sochaux, et son imbrication avec celui de Peugeot contée par l’auteur, recèlent une longue liste d’analogies avec les transformations générées par la globalisation dans les territoires éloignés des métropoles. A travers les témoignages désabusés d’anciens joueurs ou de supporters de longue date, c’est l’histoire sociale de ce que certains qualifient de France périphérique qui est racontée. Le tout avec un style journalistique permettant une lecture fluide.

Un livre qui, en utilisant le football (mais pas que) dresse un constat de l’état social d’une partie de l’hexagone et explique comment on en est arrivé là.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Donner votre avis sur ce livre