Menu Fermer

Luigi Alfano, Toulon, foot et castagne [CRITIQUE]

Votre avis sur ce livre ?
Luigi Alfano, Toulon, foot et castagne
Titre: Luigi Alfano, Toulon, foot et castagne
ISBN13: 979-1031202495
Genre:
Nombre de pages: 126
Publié: 25/02/2021
Catégories: ,
Luigi Alfano : de son enfance à sa carrière de footballeur puis à celle d'entraineur du Sporting Club de Toulon " Encore sous l'effet de l'adrénaline, Luigi empoigna son nez dans sa main droite et, d'un coup sec, accompagné d'un craquement d'os fracassant, il le remit en place comme on remet un noeud de cravate. " Depuis près d'un demi-siècle, Luigi Alfano défend les couleurs d'une seule et même ville : Toulon. Giovanni Privitera retrace…

Critique

On dit souvent que le foot c’était mieux avant. À tort ou à raison, peu importe, la nostalgie gagne souvent le supporter.
Giovanni Privitera propose, dans ce livre, de revivre l’épopée d’une des équipes les plus « folkloriques » de la D1 des années 80, le Sporting Club de Toulon. Sans véritable star hormis Delio Onnis et un très jeune David Ginola qui faisait ses premiers pas en professionnel, cette équipe de corsaires fêtards s’imposa dans le foot français avec un style bien à elle : mélange de rage de vaincre hors norme, de cohésion collective sans faille, de caractère bien trempé et de roublardise. Et qui mieux pour la symboliser que Luigi Alfano ? Napolitain émigré dans le var à l’adolescence, ce défenseur dur au mal a fait toute sa carrière sous le maillot bleu et or.

Alfano a tout connu sous le maillot toulonnais : la montée en D1, les matchs bouillants contre le rival régional marseillais ou les bringues orchestrées par un coach nommé Rolland Courbis. Puis la chute pour cause d’affaires financières douteuses, et le retour au monde amateur comme entraîneur.

De cette vie dédiée à un seul club, Alfano symbolise beaucoup de choses : un football plus proche du peuple, un jeu plus rustre qu’aujourd’hui, l’attachement à des couleurs… Tout ce dont les thuriféraires du football « à l’ancienne » se font les chantres face au football actuel. Par ailleurs, immigré napolitain, il symbolise aussi la place des italiens dans l’histoire contemporaine de la Provence.

Pourtant, Giovanni Privitera refuse de laisser la nostalgie envahir son récit. Si son amour de ce football est avéré et avoué, il insiste aussi pour ne pas se laisser envahir par une nostalgie trop importante dans une postface passionnante dans laquelle il défend, avec beaucoup de sincérité et d’intelligence, le rôle que le football joue, et doit jouer à ses yeux, dans la culture populaire.

Luigi Alfano, Toulon, Foot et Castagne, est donc le portrait d’un homme attachant et authentique tout autant que le témoignage sincère d’un foot d’un autre temps et une ode à l’amour et la passion de ce jeu.

 

Critique par Didier Guibelin

5 Comments

  1. Fiona ouzna

    Super bouquin.
    Je l’ai dévoré. J’ai trouvé l’écriture très fluide et les anecdotes à mourir de rire.
    Et en effet, la préface est géniale.
    Je conseille vivement !

     
  2. Fiona ouzna

    Super bouquin !
    Je l’ai dévoré.
    Écriture très fluide et anecdotes à mourir de rire.
    Effectivement, la postface est géniale !
    Je conseille vivement

     

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Donner votre avis sur ce livre