Menu Fermer

Adieu ma honte [Critique]

Votre avis sur ce livre ?
Adieu ma honte
Titre: Adieu ma honte
ISBN13: 9782213720739
Editeur:
Genre:
Publié: 05-05-2021
Étiquette:
Catégories: ,
Prix: 18€
Prix Ebook: 14€99
« On dit toujours qu’un sportif meurt deux fois : à la fin de sa carrière et à la fin de sa vie. Moi, je mourrai trois fois : à la fin de ma carrière, à la fin de ma vie et à la fin de ce livre. Adieu ma honte. » Ouissem a grandi dans une cité au soleil, à Aix-en-Provence. Espoir de la génération dorée du centre de formation du Toulouse Football Club,…
4.3Note globale

Adieu ma honte

Avis de la rédaction Bien que la parole se libère, l’homosexualité est un tabou dans le monde du football. Car, ne nous mentons pas, l’homophonie gangrène encore et toujours cet univers… Rares ...

  • Intérêt Football
    4.0
  • Style
    4.0
  • Accessibilité
    4.0
  • Impression générale
    5.0

Avis de la rédaction

Bien que la parole se libère, l’homosexualité est un tabou dans le monde du football. Car, ne nous mentons pas, l’homophonie gangrène encore et toujours cet univers… Rares sont les anciens footballeurs à faire leur coming-out. Plus rare encore sont footballeurs en fonction à le faire (on est actuellement autour de… o %).

Ouissem Belgacem n’est plus footballeur. Il a déjà vécu la petite mort du sportif, ayant mis un terme à sa carrière. En écrivant ce livre, il est mort une deuxième fois. Il a dit adieu à son ancien lui, celui qui se cachait. Aujourd’hui, il n’a plus honte, et a donc rédigé cet ouvrage, avec l’aide d’Éléonore Gurrey, pour parler de son homosexualité, de sa vie en centre de formation, de football, etc.

De quoi parle ce livre réellement ? Il faut d’abord savoir qu’il s’agit d’une catharsis pour l’auteur ; une envie de parler de sa vie, mais aussi un réel besoin. Il revient sur les grandes étapes de sa vie, depuis son enfance dans une cité d’Aix-en-Provence, en passant par sa formation de footballeur au sein du Toulouse Football Club jusqu’à la fin de sa carrière. Ouissem Belgacem explique dans son livre qu’il a toujours eu une attirance pour les garçons, et qu’il a essayé à de nombreuses reprises et par divers moyens de rejeter cette attirance — c’est même l’essentiel du livre, ce combat contre sa propre personne pour s’intégrer à un monde hétéronormé. Il nous parle donc de psychologie, puisqu’il va consulter des psychologues à plusieurs occasions (sans conviction), mais également de religion, échangeant avec des imams au sujet de la sexualité et de la façon de vivre. Il parle également du manque d’ouverture d’esprit du monde du football, et du manque de soutien au sein des centres de formation. Sur ce dernier point, il n’évoque pas seulement sa sexualité, mais aussi le manque de soutien vis-à-vis du mal-être dans lequel il était.

Il s’agit d’un livre qui fourmille de question et de réponses, un livre qui pourrait servir aux jeunes et aux moins jeunes, aux centres de formation… C’est un livre très émouvant, car l’auteur a dû arrêter sa passion, incapable de parler de son homosexualité à l’époque, ne trouvant pas les mots et devant cacher ses sentiments. L’ouvrage retrace donc tout simplement et sans pudeur la vie et le questionnement d’un jeune homme.

Aujourd’hui, Ouissem Belgacem n’a pas vraiment quitté le monde du sport, puisqu’il gère une entreprise, OnTrackSport, qui a pour objectif de préparer les sportifs à leur après carrière.

Si on prend quelques lignes pour parler purement et simplement du texte en lui-même, je tiens à signaler que le livre est très bien écrit. Tout est très fluide et s’enchaîne parfaitement, et le lecteur ne lâchera pas l’ouvrage avant de l’avoir refermé.

À une époque où les droits des LGBTI+ reculent, où l’UEFA est critiquée à juste titre pour ses prises de position, lire ce livre devrait être obligatoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Donner votre avis sur ce livre