Menu Fermer

[CRITIQUE] Marco van Basten – Basta

Votre avis sur ce livre ?
Basta
Titre: Basta
ISBN13: 9782263177590
Editeur:
Publié: 16 juin 2022
Étiquette:
Catégories: ,
Prix: 19.90
3.1Note globale

Basta

L’exercice de la biographie ou de l’autobiographie de joueur rencontre systématiquement un écueil majeur : le choix de la temporalité. Il y a ceux qui se lancent dans la foulée d’un titre ...

  • Intérêt Football
    3.5
  • Style
    2.5
  • Accessibilité
    3.5
  • Impression générale
    3.0

L’exercice de la biographie ou de l’autobiographie de joueur rencontre systématiquement un écueil majeur : le choix de la temporalité.

Il y a ceux qui se lancent dans la foulée d’un titre majeur, même s’ils sont jeunes. Ceux qui se lancent quand leur carrière commence à décliner ou ceux qui le font dans leur immédiat après carrière… Et ne parlons même pas de ceux qui en publient une quasiment chaque saison (pas toujours de leur plein gré, certes).

Marco Van Basten, lui, a fait le choix d’arriver à la soixantaine pour enfin se lancer. Certes, MVB a eu une seconde vie passionnante après sa carrière de joueur : sélectionneur des Pays-Bas, entraîneur de l’Ajax, chargé de mission sur le jeu et l’arbitrage auprès de la FIFA… Une deuxième vie sur laquelle il revient tout autant que sa carrière de joueur puisque sa retraite sportive arrive à peu près en milieu d’ouvrage.

Mais la force de ce choix réside surtout dans le fait qu’il lui a donné un véritable recul au moment d’analyser sa carrière de joueur. Et surtout d’analyser la façon dont elle s’est brutalement terminée sur blessure. Si la déception transparaît de ses propos, elle ne prend pas le dessus sur la lucidité et ne laisse pas transparaître la rancœur, y compris envers les divers spécialistes médicaux qui, par leur choix hasardeux, ont aggravé sa blessure récurrente à la cheville jusqu’à le contraindre à une retraite précoce.

Par ailleurs, quand on prend le livre avec recul, on peut déduire que Van Basten fut finalement la première « star » de l’ère moderne. Mais qu’il a essuyé les plâtres ! En retraite prématurément pour cause de mauvais suivi médical tout en ayant accumulé les matchs, redressé fiscalement deux fois dans des proportions conséquentes pour n’avoir pas su s’entourer, le cygne d’Utrecht a découvert avant tout le monde les écueils du football ultra financiarisé actuel. Mais là encore, son recul sur les évènements lui permet de distribuer les mauvais points sans pour autant tomber dans la vengeance.

Même si ça n’a pas forcément de lien avec sa carrière, on appréciera (ou pas) le fait qu’il dévoile quelques épisodes douloureux plus personnels : le décès d’un de ses amis dans son enfance ou la maladie mentale précoce de sa mère. Il en parle avec des mots simples et une grande émotion, mais sans tomber dans le pathos.

La dernière partie du livre est consacrée à diverses réflexions sur le jeu ou sur sa place dans l’histoire du football. Texte où il cache mal une certaine irritation, pas totalement illégitime du reste, sur la place que lui réservent les historiens du football au regard de tout ce qu’il a gagné. A plus forte raison avec une carrière interrompue peu avant ses vingt-neuf ans.

Le style d’écriture est sobre et sans fioriture, ce qui colle bien avec le métier de journaliste de son rédacteur. Mais le chapitrage erratique du livre peut agacer à la longue. Certains chapitres ne durent qu’une page et le choix des titres de chapitres manque cruellement de créativité (neuf chapitres appelés cheville 1, cheville 2… par exemple).

 

Bref, Basta est un livre intéressant, qui permet de découvrir en profondeur un très grand de ce jeu qui ne cherche pas à se présenter sous un jour plus avantageux qu’il n’est. Une autobiographie simple, honnête et lucide.

                                                                                   Didier Guibelin

1 Comment

  1. Romain RAMBAUD

    Dans cette autobiographie de + de 400 pages, la star hollandaise nous retrace sa jeunesse, sa carrière et son après carrière, aucun moment clé ne me semble oublié.
    Tout d abord il nous fait connaitre un élément clé de son enfance, le decès accidentel de son meilleur ami. Cette tragedie l accompagnera tout au long de son adolescence.
    Il nous raconte également l ambiance familliale avec un père qui s interesse + à Marco qu a ses autres enfants, voulant vivre ses reves footballistiques à travers son fils.
    Plus tard, la maladie de sa mère, jouera un rôle important dans sa carrière.
    En entrant a l Ajax, Marco va pouvoir évoluer avec son idole de jeunesse, Johan Cruyff. Cette relation entre les 2 stars néerlandaise est un peu le fil rouge (ou plutot orange !) de ce livre.
    Bien évidemment, les differentes blessures et surtout celle qui entrainera la fin de carrière de MVB sont traitées dans multiples chapitres. On partage ainsi ces douleurs, ses doutes et ses rancoeurs envers les différents chirurgiens.
    Dans les derniers chapitre, on decouvre un nouveau Marco, tour à tour, selectionneur, entraineur, dirigeant et impliqué dans les instances. Le principal enseignement de cette partie est la compréhension du stress ressenti par un entraineur. Ce stress sera d ailleur la raison pour laquelle il renoncera a ce metier de coach.
    Il termine son autobio par des reflexions sur l avenir du foot, via le recit de son rôle au sein de la Fifa.
    En résumé, une autobio plutôt bien redigée et addictive. Les points négatifs sont les references au foot néerlandais que je connaissait peu et le traitement de ses problèmes fiscaux qui paraissent dérisoires pour le lecteur lambda.
    On peut aussi lui reprocher qu il insiste + sur les bas que sur les hauts de sa carrière.

     

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Donner votre avis sur ce livre